Sign in / Join

Comment rembourser un prêt professionnel ?

Lorsqu'un entrepreneur crée une entreprise, il peut trouver plusieurs sources de financement. Parmi ces sources de financement, il peut emprunter de l'argent à une banque. Ce prêt est également appelé prêt professionnel. Lorsqu'il contracte le prêt, il doit préciser comment il compte remboursé. Voici donc ce qu'il faut savoir pour se débarrasser de ces dettes.

Payer mensuellement une partie du capital et des intérêts

Il s'agit de l'option la plus connue : le capital et les intérêts sont payés pendant toute la durée du prêt. Ils se paient également avec l'assurance de l'emprunteur. Les montants des paiements du prêt d'amortissement peuvent être fixes ou variables. Il convient de noter que lorsque l'entreprise commence à rembourser le prêt, elle paie plus d'intérêts que de capital. Au fil du temps, elle paiera de moins en moins d'intérêts et de plus en plus de capital jusqu'à ce que le solde soit épuisé.

A lire aussi : 10 conseils pour économiser sur le coût d'un prêt

Rembourser le capital à la fin de période de prêt

Il s’agit d’un prêt professionnel à taux fixe dont les modalités de remboursement régulier ne comprennent que les intérêts et l'assurance. C'est à la fin de la période de prêt que le capital est remboursé en une seule fois. Il est généralement accordé aux entreprises les plus solides, qui présentent donc le moins de risques pour la banque de financement. Ce choix stratégique ne convient pas à tous les projets, mais est généralement privilégié pour les investissements immobiliers.

Remboursement en différé

L'amortissement différé n'est possible qu'au début du crédit pour une période déterminée. Il qui ne correspond pas nécessairement à la durée totale du crédit. Pour certains projets, il peut être plus stratégique pour l'entreprise de ne pas payer directement l'intégralité du remboursement de son prêt. D'autre part, il s'agit de choisir le type de remboursement qui convient le mieux au profil de l'entreprise.

A lire en complément : Les avantages et les inconvénients des prêts à taux fixe

Le différé partiel

Pendant une certaine période, l'entreprise ne paie que les intérêts et l'assurance. Le capital et les intérêts doivent être payés à la fin de la période de report. Le coût total du prêt est supérieur au prêt amortissable sans différé.

Le différé total

Dans ce cas, l'entreprise ne rembourse ni le capital ni les intérêts pendant la période du contrat. Seules les cotisations sont payées mensuellement. Cependant, les intérêts sont toujours ajoutés au capital. Le coût de l'ajournement total est plus élevé que celui de l'ajournement partiel.

La franchise par tranche

Il s'agit d'un déblocage progressif de fonds. Particulièrement, il est utilisé dans le cadre de projets de développement immobilier. Les étapes clés de la construction déclenchent le déblocage des fonds, qui sont ensuite transférés au promoteur. Les mensualités augmentent avec la libération du capital sur lequel sont calculés les intérêts.

Opter pour un remboursement anticipé pour réduire les coûts

Le remboursement anticipé consiste à payer une partie ou la totalité du solde d'un prêt avant l'échéance prévue. Cette option peut être avantageuse pour les entreprises qui souhaitent économiser sur les intérêts futurs et réduire le coût total de leur emprunt.

En effectuant un remboursement anticipé, les entreprises peuvent réduire considérablement leurs coûts en intérêts. Effectivement, moins il y a de capital restant dû, moins les intérêts seront élevés. Cela permet aux entreprises de se libérer des dettes plus rapidement et de bénéficier d'une meilleure flexibilité financière.

Il faut noter que le remboursement anticipé peut améliorer la cote de crédit d'une entreprise. Les prêteurs accordent souvent une attention particulière à l'historique des paiements et au niveau d'endettement des emprunteurs potentiels. Un historique positif sera bien vu par ces derniers lorsqu'il s'agira d'accorder un nouveau financement.

Dans certains cas, les prêteurs peuvent facturer des frais pour le remboursement anticipé, ce qui signifie que malgré la réduction des coûts globaux liés aux intérêts, l'emprunteur devra quand même payer un montant supplémentaire. C'est pourquoi il faut vérifier les termes et conditions du contrat avant d'opter pour cette solution.

En résumé, le remboursement anticipé peut être une option avantageuse pour les entreprises souhaitant économiser sur les coûts futurs et améliorer leur cote de crédit. Toutefois, il faut vérifier la présence éventuelle de frais supplémentaires liés à cette option.

Négocier des conditions de remboursement flexibles avec son prêteur professionnel

En plus du remboursement anticipé, il existe d'autres options pour les entreprises qui souhaitent s'assurer de conditions de remboursement flexibles. Par exemple, la possibilité de négocier avec leur prêteur professionnel.

La négociation est une technique courante utilisée par les emprunteurs pour obtenir des termes adaptés à leur situation financière. Effectivement, de nombreux prêteurs ont une certaine marge de manœuvre dans l'octroi et la gestion des prêts professionnels, ce qui signifie qu'ils peuvent être disposés à discuter avec leurs clients afin d'établir un plan de remboursement adapté.

Le premier pas dans cette direction consiste en un appel téléphonique ou une réunion physique pour parler directement au conseiller financier en charge du dossier. Il faut expliquer clairement sa situation et ses besoins spécifiques : certains demandeurs auront besoin d'une période initiale sans paiement (période de grâce) tandis que d'autres auront besoin d'un allègement temporaire des paiements pour faire face à une situation difficile.

Il faut aborder tous les sujets relatifs au prêt professionnel lorsqu'on rencontre son banquier : les frais liés aux retards de paiement, les conditions d'augmentation ou de diminution des échéances mensuelles...

La négociation avec son prêteur professionnel peut être une solution qui permettra aux entreprises d'assurer des conditions de remboursement flexibles. Les entrepreneurs doivent donc être transparents sur leur situation financière afin que leurs besoins spécifiques soient pris en compte dans la recherche d'une solution personnalisée.