Sign in / Join

Futures crypto : interdits en France, quelles alternatives ?

Le monde des cryptomonnaies est en constante évolution, et il en est de même pour la réglementation relative à ces actifs numériques. En France, les autorités ont pris des mesures strictes qui permettent d’encadrer l'activité des plateformes d'échange de cryptomonnaies. Ces réglementations ont récemment eu une conséquence considérable sur Binance, l'une des plus grandes plateformes d'échange au monde. Depuis le 2 août 2022, Binance n’a plus offert des produits dérivés, y compris les contrats à terme ou futures, aux résidents français. Cela a suscité de nombreuses questions et craintes parmi les traders français qui utilisaient Binance pour accéder à ces produits. Découvrez dans cet article l’inaccessibilité des futures crypto en France,

L’inaccessibilité des futures crypto en France

La plateforme Binance est considérée comme la meilleure parmi les plateformes d’exchange. Pourtant, il y a deux ans, elle a cessé de proposer le trading de futures France. Ce qui n’est pas favorable pour de nombreux traders français de la plateforme. Ainsi, incitée par la législation française, l’entreprise met fin à certaines activités comme :

A voir aussi : Changer de RIB chez Pôle Emploi : démarches simplifiées

  • Les contrats de futures ;
  • Le double investissement ;
  • Les options ;
  • Les tokens à effet de levier.

En raison de sa nature perpétuelle, le produit « futures » de Binance présente des complications d'ordre fiscal et juridique. En fait, cet outil efficace permet de diminuer le risque d’une position si vous investissez via un future sur la position opposée. Vous pouvez spéculer à la hausse sur le cours du Bitcoin et couvrir ses arrières via un future en prenant une position à la baisse. Le contrat par nature a une limite dans le temps. Mais, pour ce qui est des futures Binance, le contrat n’expire pas et n’a donc pas de terme. L'absence de date d'expiration sur les contrats perpétuels de Binance rend cette stratégie de couverture plus complexe. Cela soulève des questions d'ordre fiscal et juridique sur la manière dont ces contrats doivent être traités et évalués.

Sous le feu des projecteurs des régulateurs internationaux depuis 2021, Binance, la plateforme d'échange cryptographique de premier plan, est contrainte d'ajuster ses services dans plusieurs pays. Face à une pression croissante, l'entreprise a déjà arrêté de proposer des produits dérivés en Italie, en Allemagne et aux Pays-Bas. Cette mesure devrait s'étendre à l'ensemble de l'Europe dans un avenir proche, privant ainsi de nombreux pays de l'accès aux contrats à terme sur Binance.

A découvrir également : Investir de manière responsable : les nouvelles tendances à connaître

Les alternatives légales et sécurisées pour les traders français désireux de s'engager dans le trading de futures.

Suite aux restrictions imposées par Binance sur les produits dérivés, surtout les contrats à terme, en France et dans d'autres pays européens, les traders français à la recherche d'alternatives légales et sécurisées pour le trading de futures disposent de plusieurs options. Vous pouvez ainsi vous fier aux plateformes d'échange de crypto-monnaie réglementées comme Bitget. Il s’agit d’une plateforme d'échange de crypto-monnaie basée à Singapour, enregistrée auprès de l'AMF ou Autorité des marchés financiers et offrant une large gamme de contrats à terme sur crypto-monnaies avec un effet de levier élevé et des frais de négociation compétitifs. Il existe aussi d’autres alternatives comme le KuCoin et le FTX.