Sign in / Join
rémunération médiane

Rémunération médiane en France : quelles différences par tranche d'âge ?

La rémunération moyenne en France varie par tranche d’âge dans le but de promouvoir le niveau d’expérience de chaque salarié. Les statistiques médianes en fonction de ces paramètres permettent à ces derniers d’être situés sur le montant approximatif de leur salaire. Cependant, peu de travailleurs maîtrisent cette répartition. Quel est donc le salaire médian par tranche d’âge en France ? Lisez pour plus de détails !

La rémunération médiane en France pour les travailleurs âgés de moins de 25 ans

Les salariés qui ont une tranche d’âge inférieure à 25 ans sont généralement des débutants dans leurs secteurs d’activités. En effet, ils ont un niveau d’expérience assez relatif sur le plan professionnel par rapport à d’autres.

A lire également : Les stratégies d'investissement pour une diversification optimale et une rentabilité accrue

Souvent relégués à des postes à durée déterminée, ces travailleurs perçoivent une rémunération médiane en France de 1377 euros net par mois. Ce montant est déterminé suivant les études de l’Institut national de la Statistique et des Études économiques (INSEE).

Le salaire médian pour les employés ayant entre 25 et 34 ans

À partir de 25 ans jusqu’à 34 ans, vous êtes considéré comme étant un travailleur avec un niveau d’expérience moyen. Vous pourrez dans ce cas en fonction de vos compétences et du domaine dans lequel vous travaillez bénéficier d’une promotion.

A lire aussi : Optimisez votre gestion de trésorerie avec une anticipation des besoins de votre entreprise

Votre poste au sein de votre entreprise peut être réévalué par rapport aux personnes d’une tranche d’âge inférieure à la vôtre. Dans votre cas, votre rémunération médiane est d’environ 1890 euros brut par mois. Vous profitez d’une légère augmentation valable jusqu’à votre 34e anniversaire.

La paie médiane pour les travailleurs de 35 à 44 ans

rémunération médiane

Le montant de la rétribution moyenne des fonctionnaires âgés de 35 à 44 ans est de 2182 euros brut par mois. En effet, à partir de cette tranche d’âge, vous êtes considéré comme étant un travailleur avec une expérience assez stable professionnellement.

Vous pouvez être un cadre chargé d’un poste à responsabilité selon l’ancienneté que vous avez dans votre entreprise. C’est en fonction de ce paramètre que vous percevez presque le double de la rémunération médiane des salariés jeunes. Cette somme est bien évidemment une valeur distinctive, ce qui signifie que votre salaire peut augmenter si vous percevez des primes.

La rétribution médiane pour les cadres de 45 à 54 ans

Les cadres de 45 à 54 ans peuvent être hissés à un poste de haute responsabilité. Ils peuvent occuper des fonctions dans la direction. En raison de cet aspect, leur rétribution moyenne est évaluée à près de 2285 euros brut par mois. En France, cette tranche d’âge obtient une augmentation contrairement aux travailleurs qui ont commencé leur carrière.

À partir de 55 : rémunération moyenne de ces travailleurs en France

Dans cette tranche d’âge, vous pouvez retrouver d’une part les fonctionnaires âgés de 55 à 64 ans et d’autre part ceux ayant au moins 65 ans. Les premiers ont une rémunération médiane de 2274 euros net par mois. Les seconds reçoivent un salaire médian de 2001 euros. Comme vous l’aurez compris, avec l’âge, la paie des cadres commence à baisser parce qu’ils atteignent le statut de retraité.

Les écarts de rémunération entre hommes et femmes dans chaque tranche d'âge

Maintenant que nous avons vu les rémunérations par tranche d'âge, il est temps de se pencher sur une problématique qui touche tous les travailleurs sans exception : l'écart salarial entre hommes et femmes. Les chiffres sont éloquents : dans la tranche d'âge des 25-34 ans, le salaire médian net mensuel des hommes est de 1884 euros tandis que celui des femmes n'est que de 1666 euros. Cet écart s'accroît ensuite chez les 35-44 ans où les hommes perçoivent un salaire médian de 2292 euros contre seulement 1923 euros pour les femmes.

Les choses ne s'améliorent pas avec l'âge, puisque chez les employés âgés de plus de 55 ans, on note toujours un important décalage entre la paie masculine et féminine. Si le revenu médian net mensuel d'un homme dans cette tranche d'âge est de 2321 euros, celui d'une femme n'est que de 1869 euros. On constate donc qu'à chaque étape du parcours professionnel, l'injustice persiste au détriment des travailleuses. Il y a plusieurs raisons à cela, mais la principale reste le manque flagrant d'égalité professionnelle entre les sexes ainsi qu'une culture patriarcale persistante qui favorise encore aujourd'hui la domination masculine en entreprise.

Il faut agir rapidement sous peine de subir davantage encore le contrecoup économique généré par ces pratiques discriminatoires désormais avérées.

Les différences de salaire médian selon les secteurs d'activité en France

Au-delà des disparités de salaires entre hommes et femmes, il existe aussi des différenciations selon les secteurs d'activité. Effectivement, certains travailleurs bénéficient d'une rémunération plus élevée que d'autres en raison du domaine dans lequel ils travaillent.

Selon une étude menée par l'Insee, c'est dans le secteur des activités financières et d'assurance que l'on trouve la rémunération médiane nette mensuelle la plus élevée en France : 2 949 euros pour un emploi à temps plein. Les personnes travaillant dans ce domaine sont souvent diplômées de grandes écoles ou ont une formation supérieure spécialisée, ce qui explique en partie cette situation.

Les autres secteurs où l'on peut espérer toucher une rémunération attractive sont notamment ceux liés aux nouvelles technologies comme le développement informatique (2 751 euros), ainsi que celui du conseil et management (2 717 euros). À l'inverse, les métiers qui proposent des salaires moins attractifs se trouvent plutôt dans le secteur de l'hôtellerie-restauration, avec un revenu médian net mensuel de seulement 1 513 euros pour un poste à temps plein. D'autres domaines sont aussi touchés par ces inégalités telles que la culture ou encore le tourisme.

Il apparaît donc clairement que pour augmenter ses chances de gagner correctement sa vie, il est judicieux de s'orienter vers certains métiers spécifiques. Cela ne doit pas empêcher chaque employé(e) de revendiquer une rémunération juste et équitable, quelle que soit sa profession ou son secteur d'activité.