Sign in / Join
billets de 500 euros

Où payer avec un billet de 500 euros ?

Le 27 janvier 2019, les banques centrales cessent d’émettre le billet de 500 euros. Plusieurs raisons expliquent ce clap de fin. Toutefois, ces billets de 500 euros peuvent encore être utilisés. Quelles sont les conditions d’utilisations de ces billets ?

Pourquoi les billets de 500 euros sont-ils supprimés ?

Le billet de 500 euros a une mauvaise réputation. Ce billet de 500 euros n'était pas : utilisé quotidiennement par les Européens. En France, aucun distributeur automatique n'en distribuait. Rejeté par des détaillants, la dégradation du billet de 500 euros s'est accélérée avec l'arrivée de nouvelles méthodes de paiement. De ces méthodes de payement on peut citer, le sans contact, les achats en ligne et les paiements mobiles.

A voir aussi : Comment changer l'adresse de la banque postale en ligne ?

L'omniprésence de ces modes de paiement a suscité des interrogations sur le bien-fondé d'une dénomination aussi élevée. Peu d'Européens ont eu l'occasion d'utiliser un billet de 500 euros. Près d'un Européen sur deux n'en a jamais vu ni possédé. Ne représentant que 3 % du total des euros en circulation, le billet de 500 euros était, voué à disparaître. Une autre raison de l'abandon du billet de 500 euros, est son utilisation fréquente dans des affaires peu recommandables.

Ce billet de banque est un atout dans l'évasion fiscale, le financement du terrorisme et le blanchiment d'argent. Il permet de transférer facilement et discrètement d'importantes sommes d'argent. Un million d'euros en billets de 500 euros pèse 2,2 kilogrammes, contre 22 kilogrammes en billets de 50 euros.

Lire également : Les critères essentiels à prendre en compte pour choisir la banque adaptée à vos besoins financiers

Que faire du billet de 500 euros ?

Le billet de 500 euros continue d'avoir cours légal. Il conserve sa valeur et peut être : utilisé comme monnaie légale. Les banques, les bureaux de change et les autres entreprises continuent toujours d’utiliser les billets existants de 500 euros. Vous pouvez échanger à tout moment vos billets 500 euros auprès de la Banque de France.

Mais aussi dans d’autres banques centrales nationales de la zone euro. Vous pouvez déposer des coupures de 500 euros dans n'importe quel distributeur automatique de billets. Le distributeur automatique est souvent, affilié aux agences ou aux caisses de votre banque. Vous pouvez également  échanger les billets de 500 euros. Ceci contre des coupures plus petites dans l'un des distributeurs automatiques de billets de la Banque de France.

La possibilité d'utiliser les billets de 500 euros pour le règlement des transactions ne prendra fin qu'après la suppression du cours légal. Ce qui n'est pas prévisible à court terme. Une autre solution consiste à profiter d'un voyage en Allemagne ou en Autriche pour en profiter. Ces pays sont plus sophistiqués en matière de transactions en espèces, les billets de 500 € sont abondants.

Les pays où le billet de 500 euros est encore accepté

Le billet de 500 euros est toujours accepté dans plusieurs pays européens. Parmi ceux-ci, on peut citer la Suisse, l'Allemagne, l'Autriche et le Luxembourg. En effet, ces pays sont moins frileux que d'autres quant à l'utilisation des espèces pour les transactions financières.

En Suisse, par exemple, il n'est pas rare de payer une voiture ou un bien immobilier en liquide. Les banques suisses ont même été accusées de favoriser la fraude fiscale en permettant à leurs clients fortunés de retirer des sommes importantes en espèces sans contrôle suffisant.

De même, en Allemagne et en Autriche, les paiements en liquide restent très courants malgré une tendance générale vers les paiements électroniques. Les commerçants allemands affectionnent particulièrement le règlement en espèces car cela leur évite les frais liés aux paiements électroniques.

Au Luxembourg également, le billet de 500 euros continue d'être utilisé couramment pour des raisons historiques et culturelles, mais aussi parce que ce petit État a longtemps péché par laxisme dans la lutte contre le blanchiment d'argent et la fraude fiscale.

Il convient de noter qu'il y a une tendance globale vers la suppression du billet de 500 euros au sein même de l'Union Européenne afin d'éviter précisément toute utilisation frauduleuse ou criminelle qui serait facilitée par cette coupure importante. Cette décision devrait être effective prochainement sur l'ensemble du territoire européen.

Les alternatives au billet de 500 euros pour les transactions importantes

Si le billet de 500 euros est toujours accepté dans certains pays européens, il n'en reste pas moins qu'il peut être difficilement utilisable pour certains types de transactions importantes. Effectivement, la plupart des commerçants et prestataires de services ne sont souvent pas équipés pour accepter ce genre de paiement.

En cas d'achat immobilier par exemple, les sommes en jeu dépassent largement les limites autorisées pour un paiement en espèces. Dans ce cas-là, plusieurs alternatives s'offrent aux acheteurs potentiels :

• Le virement bancaire : cette méthode présente l'avantage d'être sûre et rapide tout en évitant tout risque lié au transport d'une somme importante en liquide. Elle nécessite une bonne organisation car il faut prévoir le temps nécessaire à la mise en place du virement ainsi que les éventuels frais bancaires qui peuvent varier selon les pays.
• Le chèque certifié : cette option permet à l'acheteur de disposer d'un moyen sûr et efficace pour effectuer un règlement important sans avoir besoin d'utiliser son compte bancaire personnel. Toutefois, il faut prendre ses précautions avant l'établissement du chèque afin d'éviter toute tentative de fraude.
• Les cartes-cadeaux ou autres formules telles que Western Union ou PayPal sont aussi des solutions envisageables mais elles présentent parfois des coûts supplémentaires (frais), dépendant notamment du montant transféré.

L'utilisation du billet de 500 euros pour les transactions importantes reste assez complexe et peu recommandée. Il est donc préférable de se tourner vers des moyens de paiement plus modernes, pratiques et sécurisés afin d'éviter tout risque éventuel.