Sign in / Join

Acheter une maison en France : les étapes à suivre

Vous souhaitez devenir propriétaire en France ? Qu’il s’agisse de votre première fois ou non, acquéreur un logement se prépare à l’avance pour une vente rapide et sereine. Acheter un appartement ou une maison, c’est débuter un projet de vie passionnant qui nécessite avant tout un maximum de rigueur.

Faire une bonne évaluation de son budget d’achat immobilier

Pour que votre votre projet d’achat immobilier réussisse, vous devez prendre deux points en comptes. D’abord vos ressources financières puis votre capacité d’emprunt. C’est pourquoi avant toute chose, vous devez bien définir votre budget.

A lire également : Les risques d'un investissement locatif en cette période d'incertitude

C’est également ce qui va déterminer le type de bien que vous pourriez acquérir ainsi que sa localisation. Si vous voulez recourir à un prêt immobilier, toutes les banques ne vous demanderont pas forcément d’apport personnel important. Peu importe votre épargne en ce moment, vous pouvez déjà commencer à estimer votre budget.

Établir une liste de ses critères

Avant de commencer à chercher un bien à acquérir, vous devez réfléchir au type de maison ou d’appartement dont vous rêvez. Pour cela, il vous faut établir une liste de vos critères nécessaires afin de bien choisir votre bien immobilier.

A voir aussi : Simplifiez votre projet immobilier avec un calculateur de prêt pour trouver le financement idéal

Vous devez penser aux caractéristiques de votre logement parfait.  Et bien sûr, le prix auquel vous souhaitez vendre votre futur bien. Pour cela, rapportez ce prix au m2 et étudiez les prix pratiqués dans le secteur auquel vous pensez.

Faire une offre d’achat cohérente

Si vous avez trouvé la maison ou l’appartement de vos rêves, pas de panique. L’une des étapes primordiales pour lancer votre projet immobilier est bien évidemment la négociation puis l’édition d’une proposition d’achat acceptée par le vendeur et suivie d’un compromis de vente.

Ainsi, si vous faites des visites avec des professionnels, vous pouvez déjà demander les marges de négociation. Nénamoins faites le avec réserve pour que d’autres potentiels acheteurs ne soient pas favorisés. Ensuite, vous pouvez  émettre une offre d’achat au prix que le vendeur demande ou à un prix qui vous est plus avantageux.

Rechercher et obtenir les financements nécessaires

Après la découverte du lieu et votre émerveillement, la recherche de financement auprès des banques est bien présente. Il est primordial de bien choisir votre offre de crédit immobilier.  En effet, ce dernier vous accompagnera de nombreuses années. Pour ce faire, il faut d’abord que le compromis de vente soit signé, mais vous pouvez aussi l’anticiper afin d’accélérer la vente.

Vous pouvez également faire appel à un courtier en immobilier afin de vous faciliter la vie. Par ailleurs, passer par un courtier augmentera votre budget mais le courtier peut tout à fait être inclus dans votre prêt immobilier. Ainsi, il est réglé en même temps que l’acte de vente est signé.

Signer le compromis de vente et prévoir les frais annexes

Une fois que vous avez obtenu votre financement, pensez à bien préparer la finalisation de la vente. Vous devez être sûr à 100% avant de signer car une fois signé, il n'y a pas de retour en arrière possible.

Le compromis de vente doit contenir plusieurs informations indispensables, telles que l’adresse du bien immobilier, son prix et sa description. Le montant des frais d’agence immobilière y sera aussi mentionné. Ces derniers peuvent varier entre 3 et 10 % du prix total du bien. Si vous achetez un terrain constructible ou une maison neuve, les frais annexes sont réduits.

Il faut aussi prévoir le coût du notaire qui va opérer la transaction. Ce dernier peut varier selon les départements, mais comptez environ 2 % du montant total de l’achat immobilier pour cela.

N'oubliez pas que certains documents doivent être fournis lors de cette étape, tels que le certificat d'urbanisme ou encore celui attestant que le logement ne contient aucun amiante ni plomb nocif pour la santé humaine. Les diagnostics immobiliers effectués par des professionnels agréés sont obligatoires dans ces cas-là afin d’éviter tout litige futur avec l’acquéreur.

Réaliser les démarches administratives et juridiques

Après avoir signé le compromis de vente, il est temps de passer aux démarches administratives et juridiques. Celles-ci sont nécessaires pour finaliser la transaction en toute légalité.

Il faut demander un acte de propriété. Ce document prouve que vous êtes bien le propriétaire du logement. Il est délivré par le notaire quelques mois après l'achat immobilier. En attendant sa réception, vous recevrez une attestation provisoire appelée 'promesse de vente'.

Vous devrez aussi souscrire à une assurance habitation couvrant les risques liés au sinistre afin d'être protégé contre tout dommage qui pourrait survenir pendant la durée du contrat. Cette étape ne doit pas être négligée car elle permet de garantir votre sécurité ainsi que celle des tiers.

Si vous achetez dans une copropriété, il faudra signer un règlement intérieur avant l'acquisition définitive du logement. Pendant cette période, n'hésitez pas à faire appel à un avocat spécialisé pour vérifier tous les documents contractuels et vous assurer qu'il n'y a pas d'erreurs ou d'incohérences.

Si vous venez vivre en France depuis un pays étranger hors Union Européenne (UE), sachez que certaines démarches supplémentaires peuvent être requises, comme l'établissement d'un visa long séjour valable plus de 3 mois ou encore la demande auprès des autorités fiscales et sociales locales pour obtenir un numéro de sécurité sociale.