Sign in / Join

Pourquoi placer sa trésorerie d'entreprise ?

Lorsqu’une entreprise devient florissante, cela peut engendrer un excédent des revenus au niveau de sa trésorerie. Toutefois, au lieu de laisser dormir cet excédent à la banque, il est possible de placer cette trésorerie. Mais pourquoi placer sa trésorerie concrètement ? Nous vous expliquons tout ce qu’il y a lieu de savoir sur la question dans cet article.

Le placement de la trésorerie : qu’est-ce que c’est ?

Le placement de trésorerie est un moyen qui permet d’investir et de faire fructifier ses revenus dans une palette de solutions tout en répondant aux attentes des investisseurs. Ce sont des solutions de liquidités sur un horizon de placement d’un jour à plusieurs années avec des modalités de paiement alliant souplesse et simplicité. Bien que l’entreprise travaille essentiellement avec sa banque pour les règlements et les paiements usuels liés au négoce, elle peut réaliser donc avec cette dernière également des opérations de placement.

Lire également : Financement par emprunt pour les entreprises : les bénéfices et les limites à connaître

Pourquoi placer sa trésorerie ?

Il existe plusieurs raisons valables qui peuvent vous inciter à faire un placement. Déjà, le placement de la trésorerie permet d’optimiser la croissance de l’entreprise et de constituer une épargne de précaution. En effet, lorsque vous investissez l’excédent de trésorerie, votre entreprise se constitue des rendements complémentaires en vue de répondre à des besoins de financement.

Pour se constituer une épargne de précaution, l’idéal est d’avoir un solde de trésorerie proche de zéro. En effet, si votre solde est trop élevé, cela indiquera un manque d’investissement et de gestion. Par contre, s’il est trop bas votre entreprise sera confrontée à des agios ou des frais bancaires, etc.

A lire en complément : Optimisez votre gestion de trésorerie avec une anticipation des besoins de votre entreprise

Fiscalité du placement de trésorerie d’entreprise

En optant pour un placement en régime fiscal, vous êtes soumis à l’impôt sur les sociétés. Les placements viendront en effet gonfler votre volume d’affaires. Par ailleurs, les L’achat d’une SICAV se fait avec les comptes 506 (VPM Obligations) et 512 (Banque) et la revente de ces dernières vient ajouter les produits financiers (Compte 76). Bien entendu, un expert vous rappellera également le principe de prudence nécessaire à respecter lorsque vous utilisez ce type de placements.

Comment choisir ses placements ?

Si procéder à des placements de trésoreries génèrent d'importants revenus, il faut toutefois se baser sur certains critères et paramètres avant de faire son choix. En effet, il faudra prendre en compte, la durée de placement, le montant de la trésorerie à placer ou encore le niveau de risque que l’entreprise est prête à prendre. Il faudra aussi prendre en compte le taux de rendement ainsi que la durée d’immobilisation des fonds ou de la liquidité.

Les risques liés au placement de la trésorerie

Si le placement de la trésorerie semble être une solution judicieuse pour faire fructifier les liquidités, vous devez prendre en compte les risques associés à cette pratique. Parmi ces risques figurent notamment la fluctuation des marchés financiers qui peut impacter négativement le rendement du placement et ainsi entraîner des perturbations sur l'équilibre financier de l'entreprise.

Il est aussi possible que les investissements réalisés ne correspondent pas aux attentes initiales, soit en termes de rentabilité ou encore au niveau des conditions d'accès aux fonds engagés.

Certains placements peuvent présenter un niveau significatif de risque tels que les actions boursières ou encore certains types d'obligations.

La prise en compte rigoureuse des différents critères nécessaires avant tout choix permettra alors d'optimiser les gains potentiels tout en minimisant, même si cela reste impossible dans l'absolu, les risques d'éventuelles perturbations financières imprévues.

Les avantages fiscaux du placement de la trésorerie d'entreprise

Au-delà des risques et aléas inhérents à tout placement de trésorerie, pensez à bien souligner les avantages fiscaux que peut offrir cette pratique aux entreprises.

Effectivement, si vous choisissez d'investir votre trésorerie dans certains produits financiers précis comme les placements monétaires ou encore l'assurance-vie en euros, vous pouvez bénéficier d'une fiscalité avantageuse.

Pour les placements monétaires, les intérêts perçus sont soumis au régime des Gains Assimilables à des Revenus Mobiliers (GARM), qui permettent une imposition moins importante pour le contribuable. Le taux appliqué dépendra du barème progressif de l'impôt sur le revenu ainsi que des prélèvements sociaux. Pour l'assurance-vie en euros, la fiscalité variera selon la durée de détention du contrat : plus elle sera longue, moins elle sera élevée.

Il existe aussi d'autres types de placements tels que le PEA (Plan d'Epargne en Actions) ou encore la SCPI (Société Civile de Placement Immobilier), qui peuvent offrir des avantages fiscaux intéressants pour les entreprises.

Chaque entreprise a ses propres spécificités et doit donc choisir son produit financier avec attention afin d'en tirer profit tout en minimisant ses risques. Une stratégie bien réfléchie peut alors s'avérer très profitable en termes économiques et fiscaux.

Les différentes options de placement de la trésorerie d'entreprise

Les entreprises disposent de différents choix pour placer leur trésorerie, en fonction de leurs objectifs et de leur profil de risque. Voici les principales options :

C'est l'option la plus simple et sécurisée. Les livrets d'épargne bancaire sont des produits financiers avec peu ou pas de risques, mais aussi une rentabilité plutôt faible. Ils permettent cependant aux entreprises de disposer d'une solution rapide, accessible et flexible.

Pour les entreprises qui visent une meilleure rentabilité, sans prendre trop de risques, le fonds monétaire dynamique peut être une bonne option. Ce produit financier est composé essentiellement d'obligations à court terme émises par des États ou des grandes entreprises solides.

Ce type d'investissement est réservé aux sociétés ayant un niveau d'exigence plus élevé en termes de rentabilité et de risque. Ces produits financiers sont émis par l'État et par des entreprises de premier plan et offrent une rentabilité supérieure aux livrets d'épargne bancaire et aux fonds monétaires dynamiques, mais avec un niveau de risque plus élevé.

Comment optimiser le rendement de ses placements de trésorerie

Maintenant que nous avons vu les différentes options de placement pour la trésorerie d'entreprise, comment peut-on optimiser leur rendement ?

Vous devez diversifier les investissements. Ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier permet d'éviter une perte en cas de faillite ou de baisse. La répartition des placements doit donc être bien pensée.

Certaines entreprises peuvent opter pour des stratégies plus risquées telles que l'investissement en actions. Cela signifie qu'une partie de la trésorerie sera investie en bourse. Cette option peut offrir un meilleur rendement mais nécessite une expertise et une surveillance constante du marché financier.

Vous devez aussi considérer le taux final obtenu par ces placements. Certains types de placements bénéficient-ils : soit.